top of page
Rechercher

Les mouvements de performance

L'entrainement d'un joueur de rugby comporte beaucoup d'outils et intègre un large panel de domaine.

En effet, cet entrainement vise à développer des paramètres techniques, tactiques, stratégiques, psychologiques et physiques.(et plus encore suivant les cultures et philosophies).

Mais cet ensemble de méthodes, de visions ou encore de versants n'a qu'un seul et un seul objectif: rendre le joueur meilleur pour obtenir une équipe plus performante.


En nous attardant sur le domaine de la préparation physique (qui n'est évidemment pas à dissocier des autres domaines de la performance), on fait état que chaque entraineur et/ou préparateur physique vise un développement athlétique de ses joueurs.


Ce développement fait souvent consensus en s'axant sur la qualité des mouvements, l'atteinte d'une composition corporelle optimale, la force maximale, la puissance ou encore la vitesse.




Notre but, en tant que préparateur physique doit donc être d'avoir de meilleurs athlètes!


Et bien, cela peut être légèrement différent, du moins dans la sémantique…

  • Usain Bolt est un athlète hors pair, l'homme le plus rapide du monde mais il n'est pas forcément un bon joueur de rugby.

  • Kenenisa Bekele est trois fois champion olympique mais ce n'est pas sur qu'il tienne le rythme d'un match de rugby.

  • Thor Björnsson est un des hommes les plus fort du monde mais il n'est pas certains qu'il se crée des failles dans une défense.








En effet, tous ces athlètes, des références dans leur domaine possède des qualités "brutes" importantes dans le rugby mais décontextualisées du rugby.


Ils sont très certainement les meilleurs athlètes mais pas les meilleurs joueurs de rugby.


Notre but, en tant que préparateur physique doit donc être d'avoir de meilleurs joueurs de rugby!



Bien évidemment le résultat final pour devenir un meilleur joueur en développant les paramètres physiques passe par l'entrainement de toutes ces qualités. Mais ces qualités doivent être en rapport avec l'activité, du moins avoir l'objectif d'augmenter les performances du rugby.


Notre plan va donc viser à améliorer des paramètres physiques qui vont devoir avoir une influence sur la performance. Pour nous aider dans nos choix, dans le directions à prendre il existe des outils.


L'utilisation des "mouvements de performance" va nous aider à faire le lien entre le développement physique et la performance sur le terrain.

Ce modèle d'analyse est aussi connu sous le nom de "Predictors Lifts" de Charles Poliquin.

Il choisissait des exercices susceptibles de transférer une performance dans l'activité.

Il travaillait à développer les performances de ces exercices dans le but d'augmenter les performances sur le terrain.


Charles Poliquin (1961-2018), Fondateur de Strength Sensei.



Plus concrètement l'utilisation des mouvements de performances est simple, logique et personnelle.

Tout d'abord, il faut contextualiser l'activité, savoir ce qu'il faut pour performer et être en phase avec une philosophie de jeu.


Pour nous (comme presque tout le monde), un joueur complet est un joueur puissant et rapide en étant dense.


Un haut du corps solide, des jambes rapides et des comportements imprévisibles.



Pour entrer plus précisément dans le jeu (rugby), il nous faudra:


  • Aller vite

  • Tromper l'adversaire

  • Plaquer dur

  • Etre dur à plaquer

  • Etre juste techniquement et tactiquement

  • Réussir à tout répéter pendant 80 minutes


Avec ces éléments, nous allons pouvoir sélectionner des exercices nous permettant un développement physique pour atteindre ces objectifs:

  • Développer couché et Tractions =Fort du haut pour pousser, tirer et lutter

  • Squat = Fort et rapide et résistant du bas

  • Epaulé = Puissant (tout le corps) pour dominer les affrontements

En effet, même s'il n'y a pas de fondement scientifique derrière ces choix pour peut entrevoir certaines corrélations.

  • Une bonne performance en développé couché va pouvoir se transférer dans les phases d'évasion, de lutte et de contact.

  • Les tractions vont avoir une importance dans le gainage à l'impact, le vol de ballon et la tenue des phases statiques (mêlée, lutte, maul, contrôle du plaquage).

  • Le squat va permettre d' être plus fort à l'impact, d'améliorer des qualités de déplacement et d'être plus résistant aux blessures. (*)

  • L'épaulé est signe de puissance globale. Par expérience, on a remarqué que les joueurs les plus durs à plaquer possèdent de bonnes performances relatives sur cet exercice. Il permet aussi de retranscrire des mouvements rapides et contrôlés, des mouvements de tirage et de poussée avec pour point d'orgue l'utilisation du secteur de la hanche, le processus articulaire le plus fort et puissant du corps.

  • Le choix de ces exercices doit permettre un équilibre entre les patterns de mouvements afin de favoriser la santé, la qualité des mouvements et leur performance.


* Une étude réalisée en Australie en 2015, "Muscular Strength and Power Correlates of Tackling Ability in Semi-Professional Rugby League Players" montre que les meilleurs plaqueurs étaient les meilleurs squatteurs.

Il faut surement le voir autrement en se disant que les meilleurs squatteurs avaient un plus grand temps de jeu et une plus grande activité sur le terrain, donc plus d'opportunités de plaquer.

Malgré plusieurs directions d'analyse de cette étude (curieuse au premier abord), cela va dans le sens de la performance vis à vis des mouvements de performance et des performances sur le terrain.



Du côté de l'analyse de ces performances, on va pouvoir utiliser plusieurs stratégies. De notre côté on a fait les choix suivant:


  • Utiliser les performances relatives au poids de corps, toujours dans l'optique de la qualité du mouvement global et de son efficience. Mais il reste évident que la performance brute est aussi prise en compte

  • Classifier et définir des minimas et des optimums selon le public et les demandes du niveau de jeu. Cela nous permet de prioriser les axes de travail et de faire un état des lieux sur le niveau et l'efficacité de nos programmes

  • Calculer un score de performance en additionnant les ratios afin de connaitre le degré d'athlétisation de nos joueurs et d'expliquer ou non ce transfert espéré.




Bien évidemment, il n'existe pas de recette miracle ou même de sacro saint transfert avec des exercices voulant "mimer" ce qui peut se passer sur le terrain.


Mais l'utilisation d'outil comme celui des mouvements de performances va permettre d'identifier les qualités inhérentes à la performance et de prendre les bonnes directions à prendre dans le développement physique de nos joueurs.


Et tout cela sans oublier que ca n'est qu'un outil au service du rugby.


De fait, tous nos programmes on pour but d'élever ces scores dans le but de rendre les mouvements plus efficients (en force et en qualité) afin d'optimiser ce possible transfert.

Même si on ne peut remplacer le rugby, le développement physique axé sur cet objectif est sans aucun doute une source supplémentaire de performance.


Evidemment, les choix des exercices peuvent être différents selon la pratique, le niveau de jeu, le public et la philosophie.

L'objectif sera de choisir le meilleur entrainement possible permettant de devenir le meilleur joueur possible!



Bon entrainement à tous @Rugbyconditioning






Posts récents

Voir tout

Comments


bourquin nutrition.png

 Partenaire nutrition - BOURQUIN NUTRITION

10% de réduction pour la Première commande 

Code Promo: RugbyC10

 Partenaire Performance - CATAPLUT

Tarifs préférentiels en personnel et équipe

RDV code promo Espace personnel ou par mail

296407334_1484835881959675_4077208836268605629_n_edited.jpg
bottom of page