top of page
Rechercher

Functional Range Conditioning

Andry Cahuzac, préparateur physique au sein de l'équipe de Provence Rugby en ProD2, est notre invité pour nous parler du FRC (Functional Range Conditioning).


Un concept qu'il a étudié et dont il est maintenant certifié.


En effet, étant en charge de la réathlétisation et des séances de prévention des blessures, il utilise ce concept pour ses athlètes au quotidien dans la prise en charge de ses joueurs.



Andry CAHUZAC, préparateur physique Provence Rugby


Andry, comment as tu découvert ce concept?


C’est tout simplement en épluchant les réseaux sociaux que j’ai découvert un système d’entraînement qui m’était méconnu autour de la mobilité.

Le raisonnement scientifique et la vision holistique de cette méthode m’ont intrigués. Il existe déjà de nombreux discours très analytiques sur ce sujet, donc cette fois-ci, cela semblait être différent..

De prime abord, qu’est ce qui a suscité mon intérêt ? Un système d’entrainement qui permet des capacités de mouvement impressionnantes dans les 3 dimensions, et un contrôle du corps bien au-delà de la moyenne.


Et comment as tu décidé d'approfondir tes recherches?


Après la lecture de quelques publications sur son process, j’ai vite trouvé des explications simples et efficaces de la méthode.


Dans le monde du rugby, nous avons des problématiques récurrentes autour de la mobilité. L’utilisation des méthodes plus répandues était pour moi source de frustration quant à leur efficacité à long terme. J’avais donc le désir de savoir comment cet entraînement fonctionne, persuadé d’avoir trouvé une des pièces du puzzle qui me manquait.


Quels sont donc les contours de ce "concept"?


J’ai alors décidé d’entamer ma formation au système d’entraînement développé par le Dr Andreo SPINA, nommé « Functional Range Conditionning » (FRC).



Andreo SPINA a, et développe encore aujourd’hui, tout un système d’entraînement, « Functional Range System », englobant entièrement la question du contrôle des mobilités articulaires.


Andreo SPINA, créateur et instructeur du FRC



Cela passe par le testing des amplitudes, l’établissement de routines de maintien, le travail d’expansion de ces amplitudes, l’amélioration des qualités des tissus, le développement de la force …

Tout ses rendus sont fondés à partir d’éléments scientifiques connus sur ce sujet. En un weekend de formation, j’ai sincèrement changé ma façon de concevoir mon métier.

J’espère que la suite saura vous inspirer !



Alors inspirons nous !


Mobilité … un terme fréquemment utilisé dans le monde de l’entraînement, aussi bien par les préparateurs physiques, les entraîneurs que par les différentes professions médicales.


Que ce soit en séances de prévention, d’échauffement ou de réathlétisation, tous les professionnels, touchant de près ou de loin à la performance, ont utilisé un jour ce terme, à tort ou à raison.


Le rugby nécessite des joueurs forts, robustes et sa pratique amène à des enraidissements (collisions répétées des corps, efforts réitérés suivant les mêmes lignes de force, …).

L’enchaînement des journées d’entraînement, des matchs, des saisons ainsi que leur lot de blessures imposent aux corps de s’adapter, de compenser certaines faiblesses, certains manques d’amplitudes créant ainsi des réactions en cascade.


Aujourd’hui, la blessure dans le rugby nous semble inévitable. Les demandes sont très, parfois trop, exigeantes pour les organismes.

En tant que responsable de la réathlétisation, il est de mon devoir de permettre au joueur blessé de retrouver une forme compétitive le plus rapidement possible, afin d’être à nouveau sélectionnable.


"Permettre aux joueurs de revenir rapidement est une nécessité pour la performance collective, cela ne fait aucun doute."

Cependant, une problématique restait sans solution : comment aider le joueur à être plus robuste qu’avant la blessure ?


Quand le travail de réathlétisation prend-il fin ?

C’est là une des applications intéressantes du FRC. On peut alors établir un programme de prévention, à long terme, lorsqu’un temps de réathlétisation a été nécessaire pour les blessures ayant impliqué une atteinte des amplitudes articulaires.




Le FRC est, pour moi, la réponse à cette problématique.

L’application directe de cette méthode sur les joueurs de rugby a permis de débloquer instantanément bon nombre de situations (diverses tensions, blocages articulaires, …).

Cette méthode ne saurait remplacer les soins d’un kinésithérapeute, d’un ostéopathe mais dans certains cas, elle peut solutionner des situations.

Voici quelques exemples des bénéfices de cette méthode dans mes séances d’entraînement :


1- Un de nos piliers ne pouvait plus squatter en verrouillant la barre sur ses épaules.


Une blessure datant de 3 ans (dislocation avec atteinte d’un tendon) a enraidi son épaule.

L’application de PAILS & RAILS (Progressive Angular Isometric Loading & Regressive Angular Isometric Loading) visant la capsule d’épaule en rotation externe lui a permis de retrouver suffisamment d’amplitude pour pouvoir squatter en verrouillant sa barre.


Les PAILS & RAILS permettent de récupérer les amplitudes passives lorsque celles-ci sont insuffisantes.

C’est la première étape du regain d’amplitude, qui se compose de :


- Deux minutes d’étirements passifs des structures.


- Contractions longues d’intensités croissantes visant la mise en tension des tissus étirés.


- Contractions inverses isométriques visant à améliorer le recrutement des tissus responsables de la fonction que l’on veut récupérer (ex : rotation externe d’épaule).


"Un protocole de 3 semaines a considérablement amélioré ses mobilités, suffisamment pour ne plus avoir à spécifiquement travailler ses épaules pour réaliser les entraînements."



2- Un joueur arrivant à l’intersaison traîne encore des douleurs d’une lésion tendineuse de l’épaule à la suite d’un plaquage.


Deux protocoles de 4 semaines, à raison de 5 séances par semaine de prévention, axés sur la réflexion du FRC lui ont permis de récupérer:


  • Le contrôle de ses amplitudes articulaires,

  • Un contrôle plus fin de sa ceinture scapulo-thoracique,

  • Des mouvements de nouveau indolores

  • Un retour à des standards de force.



3- Après ligamentoplastie d’un LCA-DIDT


Récupérer la flexion active du genou est une étape importante. Pour l’un de nos joueurs, l’utilisation du FRC à 3 mois a permis de récupérer 60% du déficit de flexion active du genou avec hanche en extension debout (donc contre gravité), et ce, en seulement 1 mois.


Ce ne sont que quelques-uns des résultats avérant l’efficacité du FRC, sur seulement une année de pratique.

L’ensemble du processus serait extrêmement long à détailler dans cet article mais la finalité est:

"Donner assez d’amplitude de mouvement à une articulation afin que l’ensemble des articulations puissent bouger avec efficience lors du mouvement sportif."


La variation des positions et des lignes de forces utilisées par la méthode garantit son lot de crampes durant la séance, de belles courbatures le lendemain et, à terme, une amélioration de la qualité des tissus, absorbant mieux les charges.


J’utilise cette méthode de différentes façons :

  • Travail sur amplitude spécifique pour préparer l’organisme à une séance de développement; comme un échauffement mais plus poussé.


  • En séance de prévention, une séance entière peut alors être créée uniquement à base de FRC.


  • En séance de réathlétisation, échauffement spécifique, travail d’amplitude spécifique directement ou indirectement lié à la blessure; en guise d’exercice d’assistance, les formats sont infinis.


Exemple de CARs Controlled Articulars Rotations)


Le FRC est une méthode de développement active de la mobilité : le corps doit apprendre à produire de la force dans de grandes amplitudes afin de pouvoir les contrôler.


C’est un entraînement qui demande une grande production de force interne. Il n’y a pas besoin, dans la plupart des cas, d’utiliser une quelconque charge additionnelle.

Il s’agit ici de contrôler les différents segments corporels dans l’espace mais ne vous y trompez pas : c’est bel et bien une séance qui demandera à votre système nerveux de produire plusieurs efforts intenses.


L’enchaînement d’étirements passifs et de multiples contractions dans différents plans font d’elle une arme terriblement efficace à votre disposition.

Le cadre malléable de cette méthode me permet de construire mes séances facilement, ajoute de la variété et permet de challenger mes sportifs sur d’autres paramètres que ceux de force, puissance, vitesse, … que l’on a pour habitude de leur proposer.


L’ensemble des paramètres est important pour la performance, le FRC peut faire partie d’une vision holistique de la préparation physique si on lui accorde sa place dans le système.


"Aujourd’hui, je n’ai plus aucun doute de son efficacité."



Andry Cahuzac

Décembre 2021



Rugbyconditioning remercie grandement Andry pour le partage de son expérience et de ses connaissances.

Ce partage nous permet de mieux comprendre les systèmes d'entrainement afin d'être toujours plus acteur de sa propre performance.


En espérant que cela a été votre cas.



Bon entrainement à tous @Rugbyconditioning





Posts récents

Voir tout

Comments


bourquin nutrition.png

 Partenaire nutrition - BOURQUIN NUTRITION

10% de réduction pour la Première commande 

Code Promo: RugbyC10

 Partenaire Performance - CATAPLUT

Tarifs préférentiels en personnel et équipe

RDV code promo Espace personnel ou par mail

296407334_1484835881959675_4077208836268605629_n_edited.jpg
bottom of page