top of page
Rechercher

Profilage et prise de décision

"Pour savoir où l'on va, il faut savoir ou l'on est."


Ce proverbe tchadien illustre parfaitement l'intérêt de profiler les joueurs. En effet, afin de fixer des objectifs, de faire des plans d'entrainement voire même d'établir des stratégies de jeu, il serait très intéressant de connaitre le joueur dans son ensemble, de connaitre ses points forts, ses points faibles, son niveau actuel et donc son potentiel athlétique et potentiel joueur.


Profiler un joueur c'est savoir où il en est, savoir où l'on peut l'emmener et surtout savoir où il faut l'amener.

Ce process est conduit par des logiques de performance mais aussi, de prévention des blessures et de santé.

Pour un joueur de rugby, il va falloir prendre en compte le contexte, les besoins de l'activité mais aussi et surtout les besoins du joueur.

  • Contexte: moyen, fonctionnement du club, philosophie d'entrainement

  • Besoins de l'activité: qualités physiques requises et déroulement( durée, matchs…)

  • Besoins du joueur: qualités, point forts/faibles, déséquilibres, envies…


Afin de procéder à cette analyse, il est important de procéder par étape; un processus logique, en cascade qui permettra de valider des paliers afin de pouvoir envisager le passage vers un autre palier.


Le but est, après identification des besoins de l'activité pour l'atteinte de la performance, de construire des bases en toute logique pour augmenter les performances de chaque joueur.

Pour cela, nous nous référons au modèle de performance du sport en question afin d'identifier toutes les qualités nécessaires à la performance et de mettre en place un ordre logique de développement.


Pour le rugby, selon notre philosophie, nous pouvons avoir le constat de départ que chaque joueur doit être fort, robuste; posséder de bonnes qualités de mouvement et de vitesse.

Toutes ces qualités devront pouvoir être répétées tout au long d'un match, voire d'un championnat.


En d'autres termes:

  • Aller vite

  • Tromper l'adversaire

  • Plaquer dur

  • Etre dur à plaquer

  • Etre juste techniquement et tactiquement

  • Réussir à tout répéter pendant 80 minutes (ou plus)


Ces finalités de la performance peuvent être traduites, dans un ordre logique par la mesure et le travail des qualités suivantes:

  • Profil athlétique

  • Capacité de mouvement

  • Composition Corporelle

  • Force

  • Puissance

  • Vitesse

  • Conditionnement

  • Tolérance à la charge de travail


Profil athlétique


Il s'agit d'identifier, de manière objective ou subjective les besoins de chaque athlète en terme de qualité physique, morphologique ou psycho - physiologique.


Un double questionnaire, à confronter, entre les réponses de l'athlète et de l'entraineur en ce qui concerne les performances de chaque qualité doit donner des directions à prendre entre les besoins ressentis et les besoins à atteindre.



Un premier état des des lieux faisant le lien entre envies et besoins, qualités physiques et morphologiques, objectifs et directions à prendre de façon proactive et partagée.



Qualité de mouvement


Cette qualité va induire une capacité à s'entrainer et à performer.

En effet, par cette qualité, nous parlons du fait de pouvoir bien s'entrainer lors des mouvements visant à développer les autres qualités mais aussi être capable de bien se mouvoir dans l'activité pour augmenter ses performances au sens plus large que celui des qualités physiques.


Il est donc important de maitriser l'exécution des mouvements lors des séances de travail afin d'en tirer le maximum de bénéfice.



Ne pas maitriser cette étape sera très certainement un frein au développement harmonieux des performances et augmentera très fortement le risque de blessure.

Maitriser les mouvements de l'entrainement devient donc une priorité avant d'envisager la suite d'un développement.



Force


Tester la force est la base de toute identification de besoins. En effet, cette qualité physique se veut à la base de toutes les autres (en terme de qualité).

Si les niveaux de force ne sont pas à la hauteur de vos standards, il n'est pas pertinent de se projeter vers d'autres qualités.

Les performances et le risque de blessure risqueraient de ne pas être à la hauteur de vos espérances. Le développement de cette qualité est un prérequis, une base pour tout le reste.


Dans cette logique, on visera un développement harmonieux et progressif en visant nos mouvements de performance (voir article sur le blog), et en mesurant des performances absolues et relatives afin de savoir si les niveaux sont suffisants et cohérents.


Composition corporelle


Dans un sport où la capacité de mouvement et la capacité à répéter les efforts sont un point central à la performance, une composition corporelle en adéquation avec nos objectifs est primordiale.

Suivant le poste, le niveau de jeu ou les attentes de l'équipe, cette qualité devra être optimisée.

Il peut s'agir de gain de poids tout comme de baisse de masse grasse.

Le but est de permettre à chaque joueur de pouvoir déplacer des masses capables de générer de la force et de ne pas tracter des masses inertes.

Il est logique de dire que plus on améliore sa composition corporelle et plus on développera sa capacité de mouvement, sa force relative, sa vitesse et sa capacité à répéter les efforts.


Sa mesure peut se faire de manière très simple et peu onéreuse.

Cependant il faudra garder à l'esprit de garder un process simple et reproductible afin de pouvoir suivre les évolutions de manière objective.


Puissance et Vitesse


Ces deux qualités (que nous avons regroupé volontairement) sont celles qui vont pouvoir exprimer au mieux la performance sur le terrain.

Elles font parties des qualités décisives en terme d'affrontement ou d'évitement lors d'une rencontre ou d'un entrainement.


Pour évaluer cette qualité on parlera de détentes, de vitesse de déplacement lors des mouvements de performance ou encore de performance dans des mouvements d'haltérophilie pour ce qui concerne la puissance.


Pour la vitesse, on s'attardera à la vitesse de course, aux qualités d'accélérations, de changements de direction mais aussi à toutes les vitesses de déplacement ou encore de prise de décision.




Conditionnement


Ce terme fait référence au fameux "conditioning" ou encore plus vulgairement à la condition physique de nos joueurs.

Historiquement, la culture française est très avancée dans ce domaine avec beaucoup de spécialiste dans le domaine de "l'aérobie".


Pour nous, dans un idéal, la pratique du rugby devrait se suffire au développement de cette qualité. Dans la vraie vie, selon les moyens, il faudra ajuster, rajouter ou dériver des situations de jeu afin de coller au plus près aux exigences de la compétition.

Malheureusement, les différents tests physiques sont trop souvent décontextualisés et dépourvus de charges cognitives ou de mécaniques spécifiques.


Néanmoins, il ne faut pas non plus éliminer ces formes de travail qui peuvent être un excellent complément et un bon support au travail du jeu de rugby.

Mais tout cela n'est qu'une imbrication dans l'idée de capacité de mouvement et de répétition des efforts; un outil supplémentaire.



Tolérance à l'entrainement


Bien que souvent délaissé, ce point a aussi toute son importance dans les processus d'entrainement car il nous permettra de doser les séances afin de les rendre optimales.

Il est certain qu'il existe bien des différences entre chaque joueur quant au volume et à l'intensité d'entrainement pouvant être sollicités.

L'évolution de ces paramètres pourront aussi être un point mesurable dans le développement des autres qualités.


Par exemple, les niveaux de force permettront plus de volume d'entrainement ou une meilleure récupération. Encore, le maintien des vitesses de déplacement sera une bonne information au sujet de la tolérance à l'entrainement.


Les bons outils?



Le choix, les priorités, les quantités de travail et les mesures de toutes les qualités que nous avons choisi pour augmenter les performances devront être mesurées, confrontées et objectivées:

  • Etat des lieux des mouvements de performance: travailler pour progresser dans les mouvements permettant une meilleure performance sur le terrain.


  • Evaluer les capacités de mouvement en terme de justesse d'exécution et d'habiletés techniques.


  • Mesurer et optimiser le profil morphologique au niveau du poids de corps ou de la composition corporelle. La qualité de mouvement, le rapport poids/puissance et la répétition des efforts n'en seront qu'augmentés.


  • Mesurer les performances absolues et relatives afin de savoir si les évolutions sont significatives et suffisantes vis à vis du poids de corps. Améliorer le rapport poids puissance est un bon axe mais il ne faudra pas oublier que les performances absolues ont aussi toute leur place.


  • Equilibrer les forces: avoir des équilibres entre les poussées et les tirages et des ratios justes entre les axes horizontaux et verticaux. Cette "Balance structurelle" aura un impact positif sur la performance mais aussi dans un soucis de prévention de blessure.


  • Mesurer les vitesses: pour une même charge, mesurer la vitesse de déplacement ou encore mesurer les vitesses maximales ou accélérations maximales.


  • Prendre en compte le profil du joueur: On peut appeler cela des profils neurologiques (NeuroTyping) ou autre, mais l'essentiel est de connaitre le fonctionnement de chacun afin d'apporter un coaching plus précis et des axes de travail plus pertinents menant sans aucun doute à une meilleure qualité de travail.


Tous ces processus et paramètres n'ont qu'un seul but: augmenter la performance du joueur.

En effet, en restant logique et progressif, le fait de mettre le joueur au centre du modèle va aider à l'harmonisation de son développement en prenant les bonnes directions au bon moment.



Chez @Rugbyconditioning, ce modèle est appliqué à l'ensemble des athlètes. De manière empirique, sous influence historique et scientifique, nous avons pu expérimenter et faire évoluer nos stratégies d'entrainement et de développement.


Alors oui, il se peut que l'on ne dispose pas de tout l'arsenal de mesure (comme présenté tout au long de l'article) mais il n'en reste qu'avec de la logique et du bon sens, on peut très bien respecter ces principes d'entrainement afin d'avoir l'image la plus précise du moment présent pour se projeter dans les directions les plus justes et pertinentes pour faire progresser chacun de nos joueurs.


Bon entrainement à tous @Rugbyconditioning





540 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bourquin nutrition.png

 Partenaire nutrition - BOURQUIN NUTRITION

10% de réduction pour la Première commande 

Code Promo: RugbyC10

 Partenaire Performance - CATAPLUT

Tarifs préférentiels en personnel et équipe

RDV code promo Espace personnel ou par mail

296407334_1484835881959675_4077208836268605629_n_edited.jpg
bottom of page